Feeds:
Articles
Commentaires

Archive for the ‘Anglophone’ Category

11/22/63, Stephen King

J’aime la science fiction et je suis même une Trekkies dans l’âme. Avec 11/22/63, j’ai été servi et plus. Brique de 849 pages, incluant voyage dans le temps via un trou intemporel, retour dans le présent remodelé, histoire d’amour et scènes d’horreur typiques de Stephen King (ex: 31 octobre, petite famille et fou avec une hache). Oui, c’est à la Back to the Future et c’est l’fun. Retourner dans le temps implique plein de questionnements intéressants: est-ce que les actions d’un homme font une différence? l’histoire aurait-elle été très différente si Kennedy n’avait pas été assassiné? est-ce qu’une seule rencontre peut changer la destinée de quelqu’un? Moult réflexions qui vous occuperons pendant un bon bout de temps avec ce roman.

Ma cote: 3.5 / 5

Habibi

Inspiré des Mille et une nuits, cette histoire épique et roman d’amour est incroyable. L’histoire raconte la vie de Dodola et Zam, deux enfants esclaves réunit par la chance, les circonstances et peu à peu par l’amour. Ils vivront à travers dans le désert, comme esclave dans un harem et fugitif dans une construction moderne. Pour moi, ce sont les dessins qui sont à couper le souffle. Un style précis, en noir et blanc ou l’art islamique et la calligraphie prennent une dimension fabuleuse sous la plume de Thomson. Pas étonnant qu’il soit un bédéiste reconnu mondialement pour ses oeuvres. Avec cette B.D. de 672 pages, j’ai vécu une aventure fantastique que je ne suis pas prête d’oublier.

Ma cote: 5/5  (Oui!!!)

 

Bouquins à lire sur ce beau sofa en velours vert…

En plein dans mon style de déco et trouvé sur l’inspirant blog Anthology Magazine.

 

 

Publicités

Read Full Post »

Ça fait exactement un an que ce livre traîne sur ma table de chevet. Oui, il a pris de la poussière et je ne suis plus capable de le voir. Je veux quand même en parler parce que c’est en le lisant que m’est venue l’idée de créer Bouquin rouge. C’est un livre qui a bien des défauts: l’auteur se prend intensément pour un guide spirituel avec sa prière de l’artiste, ses rendez-vous avec « l’enfant en vous » et ses pages du matin.  J’aurais peut-être dû m’en douter avec un sous-titre comme la bible des artistes

Anyway, si vous êtes capable de faire abstraction de ses folies, vous arriverez à retirer le meilleur. Des pistes de réflexion sur la vie, des tonnes exercices pour mieux se comprendre, des cas vécus, des citations intéressantes… C’est bien et je suis contente que de ce livre m’ait aider à créer mon petit nid créatif. Sauf que… demandez-moi pas de terminer ce livre là!  J’ai eu bien assez de la première moité.  Mon avis: un livre self help, ça ne fonctionne que si vous voulez bien y croire. Alors si vous avez vraiment besoin d’un push de créativité, allez-y!

Ma cote: **

Pour lire un bouquin sur la créativité, il faudrait avoir un beau petit coin comme celui-ci. Ça aiderait vraiment pour planifier ses prochains projets DIY (Do it yourself!).  Une photo du bureau de Nicolette sur Design*Sponge.

 

Read Full Post »

L’auteur de Life of Pi nous revient cette fois avec un bouquin mélangeant autobiographie, essai critique et fable. On débute avec les hauts et les bas de la vie d’un auteur, Henry, qu’on s’imagine assez près de la réalité de Yann Martel lui-même. À travers son courrier de fan, il finira par rencontrer un homme ayant besoin de ses talents de dramaturge pour une pièce. La fable en question, Béatrice & Virgil, se déroule autour d’une ânesse et un singe hurleur discutant au pied d’un arbre. L’écrivain de B&V est bizarre, retiré, froid… et taxidermiste. C’est cet homme qui échafaudrera les détails de plus en plus sordides de sa pièce, qui se veut une allégorie de l’Holocauste. Une finale qui surprend et confirme nos inquiétudes.

Même si le livre est plein d’imagination et de créativité, il est extrêmement dérangeant. Juste le fait de lire pendant plusieurs chapitres les détails du travail d’un taxidermiste est assez troublant. Se basant sur l’Holocauste, la fable avec B&V devrait représenter beaucoup de choses. Cependant, la fable étant écrite comme un « En attendant Godot », ce n’est pas toujours facile d’être touché ou de comprendre tous les sens et sous-entendus donnés par l’auteur. Une seule partie est claire et très triste, les 13 jeux de Gustave tout à la fin du livre.

Ma cote: ***

J’ai trouvé cette photo d’un arbre assez triste… Béatrice et Virgil se situent sous un arbre pour se consoler, moi aussi pour lire ce livre. La photo est d’un super photographe, Carl Kleiner.

Read Full Post »

Auteur: Kate Pullinger

Ce que j’en pense: C’est le beau gold stamp « 2009 Governor-General’s award » qui m’a donné envie de lire ce bouquin. Basée sur une histoire vraie se déroulant au milieu du 19ième siècle, on vit les aventures de Lady Duff Gordon, une aristocrate anglaise qui se voit dans l’obligation de traverser vers un climat chaud et sec pour survivre à sa grandissante tuberculose. Elle se rend à Alexandria, en Égypte, et descend le Nil en voilier avec sa servante Sally pour s’installer à Luxor. Pour elle et sa servante, c’est un lent cheminement de connaître et d’accepter les us et coutumes des Égyptiens à l’époque. De grands retournements vers le milieu du roman pour la petite Sally qui vivra de grands déchirements amoureux et familial… Faire cohabiter deux cultures aussi distantes est loin d’être simple au 19ième siècle. Un livre bien si vous voulez découvrir l’Égypte de cette époque… vous aurez des paysages épiques plein la tête.

Ma cote: **

Je vous recommande de beaux endroits chauds et au soleil pour lire ce bouquin. Merci au blog Desire to Inspire de nous faire rêver :-)

Read Full Post »

Auteur: Lewis Carroll

Ce que j’en pense: Publié en 1865, Alice est un succès dès sa sortie: c’était un genre ludique et différent, qui plaîsait tant aux enfants qu’aux adultes…  jusqu’à la Reine Victoria qui en fut une grande admiratrice. Le problème, 145 ans plus tard, est qu’il y a eu mille dérivés médiatiques et très peu de gens ont lu le conte original. Bref, en commençant Alice, j’avais Disney, Tim Burton et BD du samedi matin qui se superposaient dans mon esprit. Rien finalement ne représentait vraiment la petite Alice de Carroll…  Jeune, pas très vite d’esprit, ennuyante, elle est une protagoniste qui subit les événements plus qu’autres choses. Le pire c’est qu’à l’époque, on la disait aventureuse! Si vous avez envie de lire le conte, la bonne nouvelle, c’est qu’il se lit rapidement et qu’il y a de beaux moments comme la rencontre de Cheshire the Cat ou le Mad tea party .

Ma cote: 3 sur 5

Pourquoi j’ai lu ce bouquin ? Avoir des idées pour mon Tea Party au parc Outremont. Merci à tout le monde pour cette mémorable fête !

Read Full Post »

Auteur: Andrew Stone

Résumé: Un guide de voyage pour visiter New York. S’adresse aux voyageurs qui veulent voir la ville sous un nouvel angle, loin des crowds de touristes.

Ce que j’en pense: C’était parfait comme guide ! Divisé en plusieurs sections (Sleep, Drink, Eat, Snacks, etc…) on a vraiment pu trouver des restos et places branchés qu’on aurait jamais découvert sinon. Loin d’un type « Lonely Planet », le guide donne une photo pour chaque resto recommandé. Bref, tu choisis ta place de brunch ou ton midi sandwich par la description et l’atmosphère dans laquelle tu as envie d’être. D’ailleurs, on y a tellement trouvé la meilleure place de brunch au monde… dans le fond d’une petite ruelle, c’est un must juste pour la déco: Freemans. Enfin, seul bémol au beau petit guide: les maps sont terribles !

Ma cote: 4 sur 5

Pour vous donner le goût d’aller chez Freemans un beau matin.

Read Full Post »

Eat Pray Love

Auteur: Elizabeth Gilbert

Résumé: Une jeune femme a la recherche d’elle-même à travers l’Italie, l’Inde et l’Indonésie.

Ce que je pense: Avez-vous déjà eu le sentiment de lire un bouquin qui est en parfaite harmonie avec ce que vous devriez lire à cet instant présent dans votre ligne de vie? C’était ça pour moi Eat Pray Love. Cette fille qui part un an pour se guérir, se consoler, se retrouver, je sens que ça pourrait être moi. Avoir l’opportunité de partir comme ça pendant un an en voyage seule je trouve ça génial. J’ai trop souvent l’impression que ma vie va trop vite et que je ne m’y retrouve plus. En tk, watch out parce que je m’occupe dès maintenant à dissiper la brumes de mon identité.

Ma côte: 4 sur 5

Si ça vous dis, je vous suggère aussi d’aller voir le preview du film avec Julie Roberts qui sort cet été sur ce livre:  letyourselfgo. Pour ajouter aux liens de ma vie, la toune principale du preview vient du fantastique groupe British Florence + the Machine que j’écoute tous les jours quand je jog. The doooog days are over.

Voici la maison idéale pour lire ce bouquin. Chaque pièce a sa propre humeur.  Trouvé sur un site suédois Inredningsbloggen.

Read Full Post »

Older Posts »

%d blogueurs aiment cette page :