Feeds:
Articles
Commentaires

Archive for the ‘**** Excellent’ Category

Bouquin rouge est de retour en force avec ce très bon livre que j’ai lu au début de l’été. Je me disais qu’il était aussi grand temps que je lise un Henning Mankell, « master of atmosphere », qui fait parti de la vague d’écrivains scandinaves qui envahissent nos bibliothèques.

Vivant reclus sur une île nordique des Baltiques, Frederick est un vieil homme solitaire, hanté par son passé, qui survit depuis 12 ans avec son chien, son chat et sa baignade quotidienne dans un trou de glace. La visite d’Harriet, amour de jeunesse qu’il a abandonné et n’a pas vu depuis des décennies va bousculer sa vie. Harriet est atteinte d’un cancer incurable et réclame une lointaine promesse… De là commence pour Frederick un voyage complexe et imprévisible.

À travers les tragédies de chacun, le roman nous fait vivre les émotions d’un homme qui redécouvre la vie. Introspectif et intime, ça m’a pris quelque temps avant de vraiment me sentir engagé dans le livre. Quand même, en y repensant, je réalise que les personnages m’ont profondément touchés. Les thèmes abordés ne sont pas faciles, mais il n’y a qu’un auteur d’expérience pour nous les faire vivre de plein fouet. Vraiment bon.

Ma cote: ****

À lire seul, dans un chalet, mur de végétaux inclus. Merci à Anthology Magazine pour cette parfaite image.

Publicités

Read Full Post »

Quel livre fantastique! J’ai été hanté dès le début par sa lecture. J’ai commencé à le lire, j’ai eu peur, j’ai arrêté, j’ai lu plus loin, j’ai recommencé à lire. Bref, ça m’a tourmenté cette histoire! Écrit dans un style qui rappelle Edgar Allan Poe, on peut dire que c’est vraiment une histoire classique de maison hantée. On se situe en 1947, dans le manoir de plus en plus décrépit qu’est Hundreds Hall, où la famille aristocratique Ayres tente de survivre à la société anglaise changeante et à de nombreux conflits personnels. Mais, est-ce que les Ayres ne seraient pas hantés par quelque chose de plus sinistre que leur propre mode de vie?

C’est par le narrateur, le respecté Dr. Faraday, qu’on vit peu à peu tout un théâtre d’événements étranges: bruits suspects, graffitis obscurs,  bizarres tâches noires. L’atmosphère gothique du roman s’intensifie tranquillement… et plus on avance plus on est inquiet. C’est pas pour rien qu’à l’arrière du roman on peut lire cette citation de Stephen King « The best book I read this year ». Mon conseil: à ne pas lire avant d’aller au lit.

Ma cote: ****

Beau ti coin confortable pour lire ce roman gothique. Y’a tout sur Desire to inspire.

Read Full Post »

Soupe aux pois à l’ancienne, délicieux pâté chinois et pudding chomeur. Oui, ce midi, j’ai mangé un festin gastronomique de grand-mère à la Binerie Mont-Royal. J’avoue que je ne serais jamais rentrée dans cet incontournable du kitsch montréalais si Sébastien Diaz ne m’en avait pas donné l’idée. C’est ça le but du livre, te rappeller (ou te faire découvrir) les bonnes vieilles places kitsch dont regorgent Montréal. Comment ça se fait que je ne suis jamais allée manger de sandwichs au baloney chez Wilensky, de poutines au Pool Room, de egg rolls au Jardin Tiki? Ça manque à ma culture!

Je suis pas mal certaine quand visitant ces quelques 98 lieux, je vais découvrir des pages d’histoire assez colorées de notre ville… Je vous laisse avec cette superbe description: « Le kitsch est une façon de décrire le quétaine ayant pris de la maturité. Un certain objet naît quétaine, il sombre dans l’oubli. S’il revient, il devient kitsch. S’il dure, il est promu antiquité. »

À lire avec sa Labatt 50 tablette ou son verre de jus d’Orange Julep.

Ma cote: ****

Pas le choix de lire ce livre dans un des endroits kitschs chaudement recommandés. Voyez comme mon pâté chinois à l’air bon! :-)

Read Full Post »

1 an, 1mois et 12 jours. C’est le temps qui s’est écoulé depuis le séisme qui a sécoué Haïti. Dany Laferrière était là, y a vécu chaque minute, et nous retrace les principaux moments du désastre. Pas des textes brefs, des témoignages et des impressions, on ressent la fragilité de l’être humain, mais aussi la courage du peuple haïtien qui se mobilise et s’entraîde.

Du même auteur, L’énigme du retour avait été une révélation pour moi l’an dernier. Je n’ai vraiment pas hésiter à lire ce témoignage parce que j’adore son écriture. Il a vraiment un don pour décrire ses réflexions d’une manière juste. Ses images restent marquantes et ses métaphores sur la vie, le silence, la peur, la pauvreté,  m’ont plus d’une fois bouleversée.

Un regard sur un des événements marquants de la décennie par un grand auteur québécois: il n’en faudrait pas plus pour vous convaincre de lire ce livre.

Ma cote: ****

Un bel endroit cozy et chaleureux pour lire ce témoignage est sur ce fauteuil antique vu sur le Sneak Peek de Elias et Theresa Carlson. Toujours de beaux apparts sur Design&Sponge!

Read Full Post »

Bonne année 2011! Après un merveilleux voyage en Inde, je suis pleine d’énergie et de retour en force avec des nouveaux livres à partager. J’ai aussi bientôt de super photos des chaotiques villes que j’ai visité ce dernier mois. Yééé!!!

D’ici là, je vous propose le tome 3 de Bruno Blanchet, La frousse autour du monde. Si vous n’avez lu aucun de ses tomes, de quessé que vous attendez?!!  Y’a rien de plus inspirant que de lire ce globetrotter avant de partir en voyage. Ses aventures sont mirobolantes et touchantes. Qui d’autre que lui peut passer tout un tube de Polysporin sur les membres d’une tribu éthiopienne, se faire piquer par l’illustre mouche tsé-tsé et participer à une messe catholique dans le fin fond de la Tanzanie? Vraiment, y’a rien de mieux que le soleil de l’Afrique et les folies de Bruno pour passer un beau weekend loin de l’hiver québécois.

Ma cote: ****

Pas de photos cette semaine, mais next week, je fais le plein :-)

Lyne

Read Full Post »

Achat du billet d’avion. Check.

Réservation du premier hôtel. Check.

Obtention du visa. Check.

Débat sur l’itinéraire. Check.

Comprendre les us et coutumes indiennes. Humm…TO DO!

Peu de choses me prépareront vraiment à mon arrivée tardive à Mumbaï après 24h d’avion, les yeux pochés et le backpack trop lourd. En plus de traîner un kit premier soin et un filet anti-moutique, faudrait bien que j’ai une petite idée de l’accueil qu’on me réservera en tant que « riche touriste occidentale ».

Gagnant du Man Booker Prize en 2008, The White Tiger, c’est LE livre a lire pour comprendre l’Inde. Pourquoi ? Loin du roman lyrique indien, on y découvre l’Inde moderne, ses réalités, sa société changeante, sa corruption et son système de caste, le tout sur fond d’humour noir. C’est l’Indien Balraim Halwai qui nous raconte sa vie, lui qui passera de paysan, à servant, à conducteur, à meurtrier, à entrepreneur. Toute une vie rocambolesque qui se trouve à des années lumières de la réalité de notre vie de Westerners. Ce n’est pas pour rien que ce roman fut encensé par la critique… Bye bye Bollywood, welcome crazy India.

Ma cote: ****

Je vais certainement avoir mille photos à mon retour qui auraient été l’endroit idéal pour lire ce livre. D’ici là, je m’imagine déjà en train de lire mes bouquins au Devi Bhawan, B&B que nous avons réservé à Jodhpur, Rajasthan. Grand jardin, tite table jaune et gros soleil. Love it.

Read Full Post »

J’ai lu cette semaine une BD que j’ai découvert lors de ma visite au Comic-con de Montréal. En feuillettant la BD au salon, j’ai eu un coup de foudre pour les illustrations charmantes et détaillées qui sont si différentes sur chaque page. Les thématiques de la mort, des cauchemars, des bébittes et des petites soeurs sont très bien représentées. Depuis le décès de son chat, Billy cherche de toutes les manières possibles (Ouja, incantations, lettre au Père Noël) à comprendre la mort. Habillement entrecoupé de pages de la Gazette du bizarre, de poèmes de Maupassant ou de nouvelles effrayantes, c’est un régal pour l’oeil et l’esprit. À lire sous les couvertes avec, idéalement, sa lampe de poche frontale.

Ma cote: 4 sur 5

Un extrait:

Je m’appelle Billy Brouillard.
J’aime la solitude et la nuit, la pluie et la mélancolie.
Mais la mort me fait peur.

Pourquoi m’a-t-elle pris Tarzan ?
Pourquoi m’a-t-elle pris mon chat ?
Qui est-elle exactement ?
Où nous emmène-t-elle le moment venu ?
Ce soir, je percerai son secret, ce soir je retrouverai Tarzan …

Je m’appelle Billy Brouillard …
J’ai un super pouvoir, une sorte de don …
Le don de trouble vue …

J’ai pensé vous laisser cette semaine avec des photos que j’ai pris au Comic-con. Oui, c’est un gros rassemblement de geeks qui capotent sur la De Lorean de Back to the Future, sur Data de Star Trek Next Generation ou sur la BD #546 ou Spiderman meurt et revit. Moi… j’étais juste la blonde du geek ;-)

Read Full Post »

Older Posts »

%d blogueurs aiment cette page :